Immobilier : le boom des visites virtuelles

Actualité

Defiscalisation / Actualité 90 Views comments

Si vous parcourez les annonces immobilières à la recherche d’un appartement, un studio ou maison en vente, vous remarquerez certainement qu’il est désormais possible de visiter virtuellement un bien. Ce nouveau service proposé par les agences immobilières& est-il réellement performant et utile pour vous ?

Faciliter les premiers échanges avec l’agence immobilière

Si vous vous évertuez à trouver un bien immobilier à Narbonne ou dans sa région, la technologie pourrait bien vous aider ! Les agences locales (et celles de tout le pays bien sûr) ont recours aux outils technologiques afin de faciliter le contact avec les acheteurs les plus distants. Par exemple, pour assurer le suivi des dossiers durant le premier confinement, elles ont utilisé les mêmes logiciels que les autres entreprises.& Ainsi, il n’était plus utile de rendre physiquement à l’agence. Les discussions se nouaient à distance via des applications connues de tous comme Skype, FaceTime, Whatsapp ou encore Zoom et Teams. Elles ont également démontré leur efficacité lors des visites. L’agent ou le propriétaire de la maison ou villa lui-même pouvaient guider l’éventuel acheteur resté chez lui. Tout comme lors d’une visite traditionnelle, il était aussi possible d’échanger des questions et des réponses en temps réel.

Visitez virtuellement une maison ou un appartement

La technologie n’en finit pas de repousser ses limites. De plus en plus de professionnels proposent, dès à présent, des visites à distance grâce à la réalité augmentée. Pour cela, le bien est au préalable filmé par des caméras spéciales pour être ensuite entièrement numérisé. Il deviendra alors possible, grâce à un casque ou des lunettes de réalité virtuelle, de se croire réellement à l’intérieur. Si vous n’avez jamais eu l’occasion de vivre une telle expérience, les sensations sont tout simplement incroyables. Toutes les couleurs, les formes et les proportions sont restituées avec une qualité hallucinante.& Les premiers retours démontrent déjà que les ventes de maisons et les ventes d’appartements se sont concrétisées plus rapidement. Le nombre de visite sur place (toujours importante comme vous le découvrirez plus tard) a en effet diminué, entraînant ainsi une nette accélération de la procédure.

Attention aux arnaques

Bien conscientes de l’intérêt des acheteurs pour ces technologies, des personnes mal intentionnées n’hésitent pas à profiter de cette occasion. En effet, ce n’est pas parce que vos recherches sont rendues plus délicates à cause du contexte sanitaire actuel que vous devrez céder à toutes les offres pour vous constituer un patrimoine. Le marché de l’immobilier subit en effet des mutations importantes en ce moment. De plus en plus de citadins ne désirent par exemple plus vivre dans des appartements et recherchent en priorité les maisons avec jardin.

Faites jouer la concurrence entre les agences et fuyez celles qui abusent ! Certaines n’hésitent à vous proposer des tarifs complètement délirants pour une simple visite virtuelle. Préférez refuser au risque de passer à côté d’un bien. Si vous êtes vendeur, optez pour un professionnel qui saura devenir au fil du temps un véritable partenaire. Il est par exemple possible de choisir des packs tout compris moyennant quelques dizaines voire centaines d’euros au maximum. Ce montant varie en fonction de la superficie du logement. Ils se composent notamment d’une estimation du bien, de sa cartographie numérique, d’une gestion des contacts et de l’assistance d’un coach dédié.

Aller sur place reste indispensable !

Si le monde virtuel appliqué aux visites se montre pratique pour gagner du temps ou pour éviter de déranger les propriétaires trop souvent, il faut tout de même reconnaître qu’il ne permet pas encore de conclure totalement une affaire. Vous rendre, physiquement cette fois, sur les lieux demeure toujours incontournable. On note cependant que, sur le marché locatif, certains contrats se sont signés uniquement sur la base de visites virtuelles. Le profil plus jeune des locataires et la moindre importance des enjeux financiers doivent très certainement expliquer une telle tendance.

Même si il se montre habile avec les nouvelles technologies, l’agent vous conseillera toujours de visiter physiquement le logement. Il est important pour lui que vos premières impressions vécues à travers les outils numériques soient confirmées par des sensations plus réelles. L’éventuel coup de cœur, décisif à la conclusion ou non de l’affaire, peut en effet être provoqué par des odeurs ou par un ressenti particulier au toucher…Si vous êtes dans l’incapacité d’aller rapidement sur les lieux et que vous souhaitiez malgré tout montrer votre intérêt pour un bien, il est recommandé de faire une promesse d’achat incluant la possibilité d’une rétraction suite à une visite physique ultérieure.

Comments