Top 5 des solutions de défiscalisation immobilière

Actualité

Defiscalisation / Actualité 32 Views comments

Les dispositifs de défiscalisation ont été mis en place par le gouvernement dans le but d’encourager les investissements immobiliers. Pour choisir celui qui correspond au mieux à votre profil, vous devez tenir compte de certains critères à savoir le niveau d’imposition et la TMI. Découvrez, dans cet article, 5 des meilleures solutions payer moins d’impôts sur vos biens immobiliers.

Solution n°1 : La loi Pinel

Il existe une longue lignée de dispositif de défiscalisation destinés aux investisseurs dans l’immobilier locatif, une ligne qui a été clôturée par le dispositif Pinel. Ainsi, après la loi Robien, Duflot et bien d’autres, cette dernière a permis de fournir des avantages plus importants. De manière plus concrète, elle vous donne la possibilité de soustraire de votre impôt sur le revenu, un taux calculé en pourcentage à partir du prix d’achat d’un bien immobilier neuf. Celui-ci sera soumis à la location à un loyer modéré. Sachez que vous pouvez solliciter cette loi même si vous investissez via une SCPI : une société civile de placement immobilier. Vous bénéficiez alors d’une déduction sur une durée comprise entre 6 et 12 ans. Le taux réduit dépendra de votre durée d’engagement pouvant atteindre 63 mille euros si vous faites partie de ceux qui se seraient engagés sur une 12 années.

Solution n°2 : Le déficit foncier

Si vous comptez investir dans l’immobilier ancien, vous aurez le choix entre 2 solutions de défiscalisation. L’une d’elles serait : la génération d’un déficit foncier en réalisant des travaux de rénovation dans le bien acquis et destiné à la location. Les frais nécessaires pour ces travaux doivent être supérieur à vos revenus fonciers. Les travaux de rénovation, de réhabilitation et d’entretien impliquent un coût qui sera déduit des revenus imposables. Notez que les chantiers réalisés dans le but de construire ou d’agrandit la maison sont exclus. Même s’il ne faut pas dépasser un plafond de 10 700 euros, les déficits auxquels vous n’avez pas eu recours sont cumulables pour les 10 années suivantes. De cette manière, vous auriez fait d’une pierre deux coups en augmentant la plus value de votre logement tout en ayant profité des avantages de cette modalité de défiscalisation.

Solution n°3 : La loi Malraux

Le dispositif Malraux permet une défiscalisation plus avantageuse en comparaison avec la loi Pinel. La première condition est de choisir un bien à intégrer dans votre patrimoine immobilier éligible à cette législation. Vous réussirez ainsi à faire baisser votre impôt sur le revenu, une baisse comprise entre 22 et 30 % de la valeur des travaux d’entretien du bâtiment. Celui-ci doit être situé dans des quartiers spécifiques. Rappelons que les frais de ces travaux ne doivent pas dépasser les 100 euros annuels, et sur une durée de 4 ans successifs. Ajoutez à cela que le pourcentage déductible est déterminé selon la localisation de l’immeuble. Une fois que les travaux auront pris fin, le bien doit être loué pendant au moins 9 ans. Placement uniquement destiné aux contribuables imposés, le taux de défiscalisation peut y atteindre 30 mille euros.

Solution n°4 : La loi Censi-Bouvard

Vous désirez investir dans le marché immobilier ? Sachez qu’avec la loi Censi-bouvard, l’achat de résidences de service ou d’EHPAD est un choix avantageux. Le gouvernement incite, via les la défiscalisation d’une partie du prix d’achat, à investir dans les logements et centres destinés aux personnes âgées. Ce même dispositif permet aussi de se procurer des résidences estudiantines et des établissements de tourismes. Dans la limite de 300 mille euros, la déduction s’élève à 11 % du prix d’acquisition. En revanche, le bien immobilier doit être soumis à la location pour une durée minimale de 9 ans. Il convient de souligner que ce dispositif ne doit pas dépasser un plafond de 10 mille euros annuels et par foyer fiscal.

Solution n°5 : La loi des SCPI

Les investissements en SCPI, notamment en SCPI de rendements, connait un tel succès en France qu’on en retrouve de plus en plus souvent dans les contrats d’assurance vie et dans les plans d’épargne. Tout comme les acquisitions individuelles, les collectives sont soumises à des démarches d’allègement fiscal, ce qui a donné lieu à des SCPI orientées déficit foncier, des SCPI en loi Malraux et des SCPI en loi Pinel. Cette solution est idéale pour les investisseurs avec peu de capital et qui souhaitent, donne une contre point aux idées reçues selon lesquelles il fait disposer d’une fortune sur son compte épargne pour investir dans l’immobilier.

Comments