Comment obtenir le crédit d’impôt pour l’isolation ?

Actualité

Defiscalisation / Actualité 121 Views comments

Œuvrer pour la bonne isolation de l’habitat s’avère un enjeu de taille dans la lutte contre le dérèglement climatique. Afin d’inciter les ménages à réaliser les travaux nécessaires, le gouvernement français propose diverses aides financières : prime énergie, crédit d’impôt transition énergétique, etc. Pour espérer en bénéficier, il est cependant nécessaire de répondre à certaines conditions d’éligibilité. Celles-ci concernent notamment le plafond des revenus ou les types de travaux à effectuer.

Crédit d’impôt pour l’isolation : de quoi s’agit-il ?

Auparavant appelé crédit d’impôt développement durable, le crédit d’impôt transition énergétique (ou CITE) est un dispositif créé par le gouvernement. Il s’inscrit dans la ligne des politiques mises en places en faveur du développement durable. Son objectif est d’inciter les particuliers à entreprendre des travaux d’isolation dans leur logement. Ces derniers s’avèrent en effet indispensables pour réaliser des économies d’énergie importantes et optimiser les performances énergétiques de son habitat. Toutefois, isoler sa maison peut avoir un coût prohibitif. Accessible à toute personne imposable vivant en France, le CITE permet aux propriétaires ou aux locataires de bénéficier d’une réduction des dépenses sur les travaux d’isolation. Il se présente sous la forme d’une déduction fiscale à hauteur de 30 % de la base des dépenses éligibles au dispositif. Le crédit d’impôt pour l’isolation est accordé sous certaines conditions : le logement doit être construit depuis au moins deux ans et être le lieu de résidence principale du demandeur. Si vous êtes intéressé, cliquez ici pour obtenir un surplus d’informations.

Quels travaux sont éligibles au crédit d’impôt pour l’isolation ?

Le crédit d’impôt transition énergétique est octroyé pour l’acquisition et l’installation de divers équipements. Ces derniers ainsi que les matériaux utilisés sont tenus de satisfaire à divers critères de performance. De plus, ils doivent être entrepris par un professionnel qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Parmi les différents travaux éligibles au CITE, mentionnons entre autres exemples :

  • les travaux d’isolation des murs par l’extérieur et par l’intérieur ;
  • l’isolation des combles ;
  • la protection des parois vitrées et opaques contre les rayons du soleil ;
  • les chaudières à très haute performance énergétique et autres équipements de chauffage ;
  • les systèmes de charge destinés aux voitures électriques.

Pour bénéficier d’un crédit d’impôt pour l’isolation, pensez aussi à tenir compte du plafond des dépenses éligibles au dispositif. Ce dernier comprend en effet l’ensemble des crédits d’impôt concernant les travaux réalisés dans votre lieu de résidence principale. Par conséquent, les crédits d’impôt perçus précédemment sont soustraits du plafond qui vous est assigné selon votre situation (16 000 euros pour un couple marié ou pacsé ayant une imposition commune).

Les différentes aides pour financer des travaux d’isolation

À partir du 1er janvier 2020, le CITE évolue. Il est en effet remplacé par une nouvelle prime forfaitaire baptisée Ma Prime Rénov’ qui devrait être particulièrement avantageuse pour les ménages les plus modestes. Notez cependant que le CITE reste d’actualité en 2020 pour les ménages déclarant des revenus intermédiaires et supérieurs. Hormis le crédit d’impôt isolation, d’autres solutions permettent d’assurer la prise en charge de vos travaux. Citons notamment les différentes primes énergie, les aides de l’Anah ainsi que le très avantageux éco PTZ. Ce dispositif vous permet de financer vos travaux au moyen d’un prêt sans avoir à payer aucun intérêt.


Comments